SE FORMER

UN MÉTIER TECHNIQUE EXIGEANT

C’est ainsi qu’une spécialité est née : éradiquer le risque amiante en retirant les matériaux et produits contenant de l’amiante des bâtiments, équipements, infrastructures et matériels concernés, le désamiantage. Le désamianteur traite les zones à risques, délimitées et caractérisées par un repérage préalable.

Il est donc le garant de la salubrité des lieux de vie et de travail, et de la santé et la sécurité des personnes.

Un métier humain dédié à un environnement plus sain, qui n’est pas assez connu et reconnu pour ce qu’il apporte à chacun et à la collectivité : un véritable challenge d’image et de pédagogie ! Dans un marché tendu et exigeant, qui assure pourtant aux salariés un statut de CDI (obligatoire) et des progressions de carrière, d’opérateur à encadrant de chantier puis encadrant technique, l’enjeu principal de ce métier est humain.

Grâce à des cursus de Titres Professionnels conçus par et pour des professionnels, sanctionnés par un examen et matérialisés par un Titre Professionnel délivré par le Ministère du travail, les travailleurs du retrait de l’amiante – opérateurs, encadrants de chantiers et encadrants techniques – ont un motif supplémentaire de fierté : un vrai diplôme !

Le titre professionnel constitué de “briques”, les Certificats de Compétences Professionnelle, peut être délivré soit à l’issue d’un parcours complet de formations préparant le candidat à la maîtrise de l’ensemble des compétences nécessaires à l’obtention du titre soit à l’issue d’un parcours d’accès progressif par validation des acquis de l’expérience (VAE), pour les salariés en poste dans les entreprises certifiées pour le traitement de l’amiante.

FAIRE CARRIÈRE DANS l'AMIANTE

Une contrainte spécifique à l’activité de retrait de l’amiante, à savoir l’obligation de recourir au CDI (Contrat à durée indéterminée)

Mais si ce métier n’est pas toujours facile de prime abord, la filière du désamiantage offre des CDI et une réelle possibilité d’évolution de carrière à des personnes qui avaient abandonné tôt les bancs de l’école. On peut y débuter sa carrière sans diplôme et la finir encadrant de chantier.

La digitalisation et la multiplicité des innovations technologiques viennent bouleverser la manière de travailler des professionnels que ce soit au niveau de l’entreprise ou des ouvriers sur les chantiers. La formation est ainsi une condition sine qua none de la montée en compétence des collaborateurs.

Les métiers spécifiques du désamiantage

Un chantier « amiante » peut être catégorisé selon 2 classifications : en sous-section 3 ou en sous-section 4, selon l’activité à réaliser.

La sous-section 3
vise le retrait ou l’encapsulage de matériaux contenant de l’amiante. Elle concerne donc les personnels, opérateurs ou encadrement, travaillant dans des entreprises spécialisées notamment dans les opérations d’encapsulage et de retrait d’amiante.

L’encadrement technique

Il est parfaitement rôdé aux caractéristiques de l’amiante, de la réglementation et de la prévention du risque amiante. Il définit les moyens techniques et matériels nécessaires à un chantier. Il établit les procédures opératoires adaptées et spécifiques de l’activité exercée pour la préparation, la conduite et la restitution des chantiers, et a pour mission de les faire appliquer.

L’encadrement de chantier

Certaines exigences sont communes, tandis que d’autres sont plus opérationnelles. Il applique et fait appliquer les procédures opératoires spécifiques au type d’activité exercée pour la préparation, la conduite et la restitution des chantiers. Il réalise les contrôles liés au suivi du chantier.

L’opérateur

Il applique les procédures et modes opératoires spécifiques au type d’activité exercée pour la préparation, la réalisation et la restitution des chantiers. Il réalise les vérifications de bon fonctionnement de son propre équipement et des matériels qu’il utilise.

La sous-section 4
concerne les entreprises de tous les secteurs de la construction et du BTP, pouvant intervenir sur des chantiers sur lesquels il peut y avoir présence de matériaux amiantés.

L’encadrement technique

Il fait de la prévention amiante avec pour objectif de prendre soin de la sécurité et de la santé des travailleurs, de procéder ou faire procéder à l’analyse du risque pour des travaux sous-section 4 sur matériaux contenant de l’amiante et de définir les méthodes, les moyens et l’organisation à mettre en œuvre, de la préparation au repli du chantier et au traitement des déchets. 

L’opérateur

 Il identifie les opérations spécifiques à l’activité exercée pouvant entraîner la libération de fibres d’amiante. Il met en œuvre un mode opératoire pour les interventions sur des matériaux contenant de l’amiante.